AU FIL DE L’HISTOIRE

1875
Mgr Antoine Racine - Source RASSAS

NAISSANCE

Le Séminaire de Sherbrooke doit sa naissance au premier évêque de Sherbrooke, Mgr Antoine Racine. Grâce à la générosité des fidèles, le 28 août 1875, Mgr Racine peut procéder à l'ouverture de " son " séminaire. Il visait à créer à la fois un petit et un grand séminaire tridentins, mais homme pratique et réaliste, il propose plutôt la mise sur pied d'un cours classique et d'un cours commercial.

1897
Logo 1875 Séminiaire de Sherbrooke

UN DÉBUT DIFFICILE

À la première rentrée, en septembre 1875, le Séminaire compte 74 inscriptions qui grimperont à 122 au cours de l'année. La popularité et la demande croissante de la clientèle amènent à des agrandissements en 1878, 1883 et 1887. Malheureusement, en 1897, un incendie détruit la plus grande partie des édifices. Les travaux de reconstruction s'achèveront en 1899.

1913
Logo 1900 Séminiaire de Sherbrooke

UNE INSTITUTION À BÂTIR

Après 25 ans d'existence, le Séminaire s'oriente vers une autonomie administrative. Encore une fois, la clientèle étudiante est à l'étroit : il faut agrandir. Une nouvelle aile est terminée en 1913. Un remaniement du cours classique s'effectue en 1920. À compter de cette même année, le Séminaire ne sera plus affilié à l’Université Laval, mais à l’Université de Montréal.

1953
Logo 1950 Séminiaire de Sherbrooke

LES FRUITS DE LA MATURITÉ

La crise économique qui marque alors le début de la nouvelle décennie n'épargne pas la région sherbrookoise. Pourtant, le nombre des inscriptions se maintient. En 1953, une nouvelle construction est inaugurée et permettra d'accueillir un grand total de 700 élèves. Les bases d'une institution universitaire sont jetées.

1959
LE TEMPS DES RÉFORMES

LE TEMPS DES RÉFORMES

L'idée d'une université catholique et française à Sherbrooke se précise. Les démarches entreprises aboutissent, en 1954, sur la loi créant « l'Université ». Par cette loi, le Séminaire Saint-Charles-Borromée devient l'Université de Sherbrooke. Le Séminaire retrouvera, en 1959, sa vocation lors de la naissance de l'Université de Sherbrooke telle qu'on la connaît aujourd'hui.

1976
Logo 1975

LA MIXITÉ AU SÉMINAIRE

En 1965, le Séminaire modifie ses programmes d'études qui entraîneront à la disparition du cours classique en 1967-1968, et en 1969, l'institution relève désormais du ministre de l'Éducation. En 1976, le collégial accueille officiellement une clientèle mixte. En 1994, les filles font leur première rentrée scolaire au secondaire.

1999
Théâtre Léonard-St-Laurent Séminaire de Sherbrooke

LE THÉÂTRE REVIT

Depuis 1876, le théâtre est un élément de culture majeur au Séminaire Saint-Charles-Borromée. Afin de poursuivre sa mission éducative à travers son lien privilégié avec le théâtre, le Séminaire de Sherbrooke convertit le balcon de l’ancien Auditorium St-Charles en salle de théâtre. En avril 1999, il inaugure le Théâtre Léonard-St-Laurent.

2002
Théâtre Léonard-St-Laurent Séminaire de Sherbrooke

L'ARRIVÉE DE LA FONDATION DU SÉMINAIRE

La Fondation du Séminaire de Sherbrooke est mise sur pied en 1999.  Son but : donner au Séminaire les moyens de réaliser de grands projets pour l’avenir.  En 2002, elle participe à la transformation de l’ancienne chapelle en Carrefour de l’information en y intégrant la bibliothèque pour les deux ordres d’enseignement.  

2005
Statues restaurées de l'artiste Louis Jobin

LE SÉMINAIRE SE REFAIT UNE BEAUTÉ

Le Séminaire s’engage dans la restauration de ses façades, un travail réparti en trois phases.  En juin 2005, c’est le retour des statues restaurées, conçues originalement par l’artiste Louis Jobin, qui ornaient la façade centrale.  Ainsi, le cardinal Saint-Charles-Borromée, Sieur de Frontenac et Lord Elgin retrouvent leur place au sommet du Séminaire.

2011
Virage technologique au Séminaire de Sherbrooke

VIRAGE TECHNOLOGIQUE

En 2011, on annonce un redéploiement en faveur de l’intégration des technologies de l’information et de la communication (TIC) par l’introduction d’équipements performants. Ce virage couvre trois aspects : La pédagogie et l’enseignement, les laboratoires d’informatique et la mise en place d’une infrastructure répondant aux besoins actuels et futurs.

2012
Virage sport au Séminaire de Sherbrooke

PLACE AU SPORT AU SÉMINAIRE

Par le biais de sa mission éducative, le Séminaire valorise la pratique de l’activité physique et sportive. En 2012, le plateau sportif de 1952 est rénové de façon majeure.  En 2014, on voit au réaménagement de l’auditorium St-Charles pour en faire un plateau sportif.  Les équipes Barons du secondaire et du St-Charles au collégial se démarquent dans plusieurs disciplines.

2014
Classe-i au Séminaire de Sherbrooke

LE SÉMINAIRE INNOVE…

À partir de 2014, les étudiants du collégial bénéficient d’une nouvelle classe destinée à l’apprentissage actif et collaboratif. Pour le secondaire, la rentrée 2014 est marquée par l’implantation de la Classe-i qui permet un enseignement unique et d’avant-garde par l’utilisation de la tablette iPad dans toutes les matières.

2015
Les 140 ans au Séminaire de Sherbrooke

LE SÉMINAIRE A 140 ANS

Le 10 octobre 2015, le Séminaire de Sherbrooke célèbre un anniversaire important : ses 140 ans d’existence.  En témoignage à ses bâtisseurs, cette fête est l’occasion de rendre hommage aux prêtres qui ont poursuivi la mission de leurs confrères en éducation. On y a fait aussi le lancement du tome 1 du livre Le Séminaire Saint-Charles-Borromée de Sherbrooke 1875 à 1968. 

Aujourd'hui
Les 140 ans au Séminaire de Sherbrooke

UNE INSTITUTION FIDÈLE À SES VALEURS

Le Séminaire de Sherbrooke a toujours su préserver son identité et défendre les valeurs de respect, d’ouverture, d’excellence et de dépassement de soi qui ont présidé à sa naissance. Elle n’en demeure pas moins interpellée par la nouveauté et attentive aux besoins de sa clientèle.